Vous êtes ici : Accueil > Notre actualité > * En 2014 > . CR - Conférence du Dr Gradwolhl

. CR - Conférence du Dr Gradwolhl

Compte-rendu de la conférence du Dr GRADWOHL, rédigé par le Dr François MOREAU.

La conférence a débuté par une introduction faite par le Dr François Moreau sur les 3 grands axes de la recherche fondamentale dans le domaine du diabète de type 1 :

  • comprendre et limiter la réaction auto-immune à l’origine de la destruction des cellules du pancréas produisant l’insuline
  • comprendre et limiter les complications liées au diabète de type 1
  • remplacer les cellules β des îlots pancréatiques et les seules de l’organisme à pouvoir produire de l’insuline.

Concernant ce 3ème point, une des voies est la thérapie cellulaire, avec la réalisation de greffe d’îlots du pancréas, dans le cadre d’un protocole de recherche clinique.

Une des limites de la greffe d’îlots est la disponibilité des pancréas, issus de donneurs en mort cérébrale, 2 à 3 pancréas étant nécessaires pour obtenir une efficacité suffisante de la greffe.

Ainsi, la recherche de différentes stratégies pour générer de nouvelles cellules productrices d’insuline est-elle primordiale !
Ces différentes stratégies ont été présentées par le Dr Gérard GRADWOHL, directeur de recherche INSERM et chef de l’équipe de recherche « Différenciation et Physio-Pathologie des cellules endocrines pancréatiques et intestinales » à l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire » situé à Illkirch au sud de l’agglomération strasbourgeoise.

Un des objectifs de cette équipe de recherche est de déchiffrer les mécanismes qui contrôlent la formation des cellules β insulino-sécrétrices au cours du développement embryonnaire.

Pourquoi cet objectif est-il majeur dans le domaine de la thérapie cellulaire du diabète de type 1 ?
Car exploiter ces connaissances aide à générer des cellules beta « thérapeutiques » in vitro dans « la boîte de Petri » à partir de cellules souches grâce à la récapitulation des programmes embryonnaires.
Ainsi pour parvenir à cet objectif, l’équipe du Dr Gradwohl étudie la fonction des gènes dans le développement des cellules β productrices d’insuline.

Le Dr Gradwohl a tout d’abord détaillé comment les cellules des îlots pancréatiques et plus spécifiquement les cellules β productrices d’insuline se forment avant la naissance lors de l’embryogénèse.

Puis, il a mis en lumière le rôle clé de la Neurogénine 3, facteur de transcription essentiel pour la formation des îlots, découverte dont le Dr Gradwohl est à l’origine.

Ensuite, il a expliqué comment la génération de cellules sécrétrices d’insuline immatures à partir de cellules souches embryonnaires humaines avait pu être mise au point au niveau international.

Rebondissant sur la nécessité d’une coopération internationale pour optimiser la recherche, le Dr GRADWOHL a montré comment était organisée la recherche dans le domaine de la thérapie cellulaire du diabète de type 1 tant au niveau international qu’européen.
Une illustration du coût d’une telle recherche et son montage financier a enfin été discutée.